Géologie Histoire Information touristique Volcanologie

Madère: mythe des îles fortunées ou origine volcanique ?

Au moyen âge, une légende parcourait l’Europe : il existerait des îles appelées “Insulae fortunate“, les îles fortunées/ chanceuses, ces îles étaient décrites comme paradisiaques et de grande abondance. Elles étaient censées se trouver après les “colonnes d’Hercule”, qui étaient considérées comme la limite occidentale du monde connu. C’est pourquoi sur les cartes anciennes, l’archipel de Madère est appelé “insluae fortunate“.

Volcanique alors!

Il y a environ 20 millions d’années, se créa un point chaud dans la croûte océanique à 3000 mètres de profondeur. Ce point chaud était en fait une fissure qui laissai passer la lave, c’est alors que commença a se former un volcan, qui était donc encore sous-marin. Après plusieurs millions d’années d’accumulation de matériel volcanique, commença à émerger l’île de Porto Santo.

Roches Volcaniques

En premier : Porto Santo

Porto Santo

Porto Santo est une excellente destination pour le tourisme de volcanologie, car on y trouve de nombreuses roches variées et notamment de magnifiques colonnes prismatiques sur le Pico Ana Ferreira.

Il y a donc 14 millions d’années, l’île de Porto Santo apparut aux rayons du soleil… C’est à la même époque que se formèrent des récifs de corail autour de la zone nord de l’île. Ces mêmes récifs, reparurent il y a 35.000 ans, quand le niveau de la mer était plus bas et la température plus froide sous l’effet de la glaciation de Wurms. C’est alors que, exposés aux éléments (vent, pluie), les récifs, devenus alors de la roche, ont été transformés en sable blanc. Ce sable est reconnu aujourd’hui pour avoir des vertus thérapeutiques. On estime la fin du volcanisme sur Porto Santo il y a 8 millions d’années

Puis vient la majestueuse île de Madère.

Avec le mouvement des plaques, le “volcan Porto Santo” se déplaça vers le nord-est. On peut remarquer, sur la carte sous marine, qu’il existe toute une chaîne d’anciens volcans sous-marin en direction du nord-est. C’est donc bien après Porto Santo, il y a 5.2 millions d’années, que Madère pointa ses volcans hors de l’eau.

La première phase de construction aérienne est la formation du centre de Madère et de la pointe de São Laurent. À cette période il y avait principalement des volcans de type explosif. Les volcans explosifs éjectent des lapilli, bombes volcaniques, cendres. On peut également apercevoir les filons de basaltes qui se sont infiltrés dans la roche, ou “dyke”. Cette période se termine il y a 3 millions d’années.

Bombes Basaltiques

Lors de la deuxième phase, de 3 millions à 740.000 ans, se forment les parties sud et ouest de l’île. On peut observer alors des roches de type intercalaire avec des couches de lave et d’autres roches pyroclastiques. C’est également à ce moment que se forment les achadas “haut plateau au bord de mer” qui servent aujourd’hui pour l’agriculture. C’est également à cette époque qu’arrivent les premières plantes de la forêt primaire que l’on peut encore observer aujourd’hui.

Pendant la troisième phase se forment alors les hautes falaises du nord ainsi qu’autour du plateau du Paul da Serra. À ce moment-là, on trouve plus de volcans effusifs que de volcans explosifs.

pendant la quatrième phase il y a 550.000 ans, se forme le haut plateau du Paul da Serra, Achada de Teixerra et au sud du Pico Ruivo.

Enfin la dernière phase qui s’est terminée il y a 6.450 ans avec des coulées de lave et quelques volcans comme autour de Funchal et Porto Moniz, ainsi que les tubes de lave de São Vicente.

Cheminée basaltique

Avec Antoine vous pourrez découvrir tous les secrets de Madère, grâce à son expérience et sa pédagogie…

.

 

close

Pour avoir des informations sur nos différentes activités, sur nos séjours spéciaux ou simplement avoir des informations touristique sur Madère!

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Vous pourriez également aimer...