Henri le navigateur
Histoire Information touristique

Madère, 600 ans d’histoire anthropologique?

Le Mythe de l’Atlantide

Atlas Catalan 1375

Madère, Le Cap-Vert, les Açores et Les Canaries font partie d’un groupe que l’on appelle la Macaronesie : les îles Fortunées: cela vient de la légende écrite par Platon, l’Atlantide. Ce continent, peuplé de géants aux connaissances avancées, a été engloutit par la jalousie des dieux, et les îles de la Macaronesie en sont les sommets dépassant de l’eau.

Même si l’Atlantide persiste à rester une légende, Madère était certainement fréquentée par d’autres peuple, avant les Portugais. Nous savons aujourd’hui que les Maures sont venus à Porto Santo pour récolter le sang du dragon (Dracaena dracon)

La Découverte officielle

Henri le navigateur
Henri le navigateur

En 1419, l’Infante Don Henrique (que l’on appelle “le Navigateur”, car c’est lui qui a développé l’expansion maritime du Portugal) envoie ses chevaliers, dont le capitaine João Gonçalvez Zarco, à la découverte de la côte Africaine orientale. L’objectif était de découvrir la Route des Indes en contournant l’Afrique. Mais à l’époque, on ne savait pas exactement jusqu’où descendait l’Afrique!

Après avoir souffert une tempête, l’expédition se réfugia sur une île déserte qui deviendra Porto Santo, “le port saint”, car cette île les a sauvée de la tempête. De retour au Portugal, l’infante ordonna d’envoyer une colonie sur cette île et l’année suivante, en 1420, ils s’installèrent sur l’Île de Madère, qu’ils trouvèrent “très fertile et avec de l’eau en abondance”. Les premiers à s’installer sur Madère crurent même avoir découvert l’Éden perdu, à tel point que les premiers enfants qui naquirent sur l’île s’appelèrent Adam et Eve.

L’arrivée des Portugais

Porto Santo
Porto Santo

L’archipel fut alors divisé en trois capitaineries, partagées entre les 3 capitaines qui découvrirent l’archipel : João Gonçalvez Zarco obtint le Sud-Ouest de Madère avec Funchal, Tristaõ Vaz Teixeira avec la zone nord-est et Machico, et enfin Bartolomeu Perestrelo fut proclamé capitaine-donateur de Porto Santo, il devint même le beau père de Christophe Colomb!

Le nom de Madère vient du portugais: madeira, qui veut dire “bois noble” (utile pour faire des meubles et des bateaux) contrairement à lenho qui est le bois de mauvaise qualité (pour chauffer). Les essences arbustives de Madère et notamment les Lauriers étaient particulièrement recherchées pour leur qualité en ébénisterie!

La légende raconte que pour s’installer sur Madère les Portugais durent brûler la forêt pendant 7 ans afin de pouvoir faire de la place aux cultures. Le fait est que, la forêt descendait alors jusqu’au bord de mer et qu’ils ont dû faire des brûlis régulièrement pour dégager du terrain cultivable

Le Développement

Caravelle Portuguaise
Caravelle Portugaise

La découverte de Madère eut une influence importante dans le développement maritime du Portugal pour plusieurs raisons:

L’importance géostratégique

Madère se situe dans l’Atlantique , sur la route des Indes et de l’Amérique du Sud. Cela permit donc aux Portugais, au Xve et XVIe, d’avoir un port d’attache bien au sud permettant de ravitailler les bateaux qui partaient pour de longues expéditions. Cela permettait également de surveiller les autres nations, notamment les frères ennemis espagnols qui possédaient l’archipel des Canaries.

Importance économique

Cane à sucre
Cane à sucre

Le bois, pour les bateaux, puis le blé pour nourrir les bagnards et esclaves, ensuite, la canne à sucre, l’Or blanc du XVe ont participé aux premières richesses de Madère. Les pains de sucre, mais aussi la mélasse ou le rhum de Madère, étaient très recherchés et expédiés jusque dans le riche pays flamand. Ensuite, ce fut le vin de Madère apprécié par la plus vieille alliée du Portugal: la puissante Angleterre! Enfin, le tourisme international, avec les voyages des grandes cours européennes, dont Sissi Impératrice. Toutes ces activités offrirent à Madère de nombreuses périodes fastes dans sa courte, mais intense exploration par l’homme.

L’importance agricole

Bananier
Bananier

Même aux époques les plus néfastes Madère a servi de grenier au Portugal, car le climat subtropical permet de produire tout au long de l’année! Ensuite des produits tropicaux tels que la Banane, le fruit de la passion, mais également le raisin, ont participé au développement de l’île. Ce fut pour irriguer ces cultures que l’on construit les fameuses levada, qui font aujourd’hui le bonheur des randonneurs!

close

Pour avoir des informations sur nos différentes activités, sur nos séjours spéciaux ou simplement avoir des informations touristique sur Madère!

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Vous pourriez également aimer...